News

Sourcing franco-danois

Marie Le Guyader-Desprées, directrice chargée du développement du secteur médico-social du Resah, Pierre Lebon, directeur conseil, innovation et international du Resah, Louis Potel, responsable du pôle international du Resah et Fleur Le Logeais, responsable des programmes d’innovation du Resah

 

Le 8 octobre, le Resah a présenté ses activités à une cinquantaine d’entreprises danoises de la santé dans le cadre de la visite en France de leurs altesses royales le prince héritier Frederick et la princesse héritière Mary. Baptisée « Ensemble pour une vie meilleure », la rencontre a permis de faire connaître le marché français aux fournisseurs scandinaves et d’identifier des solutions innovantes.

En dépit de sa taille (5 millions d’habitants), le Danemark dispose d’une industrie de la santé reconnue pour sa technologie avancée et la qualité de ses produits, a déclaré en substance Thomas Bustrup, directeur général adjoint de la confédération des entreprises danoises (DI), le 8 octobre dernier, lors d’une rencontre avec le Resah, à l’occasion d’un déplacement en France de leurs altesses royales le prince héritier Frederick et la princesse héritière Mary. Pour preuve, la délégation scandinave était venue en nombre avec une cinquantaine de fournisseurs du secteur sanitaire et médico-social.

Directeur conseil, innovation et international du Resah, Pierre Lebon a présenté aux professionnels danois les différentes activités du GIP destinées à accompagner la transformation du système de santé hexagonal : la centrale d’achat, l’activité conseil, la formation, les éditions et le centre de l’innovation, lequel « se positionne comme une plateforme d’intermédiation entre les entreprises et les hôpitaux », a exposé Pierre Lebon en détaillant ses quatre grandes activités : l’innovation par l’offre avec l’évaluation de nouvelles solutions proposées par des prestataires, l’innovation par la demande en partant d’un besoin partagé par plusieurs établissements, la formation et l’information grâce à des voyages d’études à l’étranger, sans oublier la définition de nouveaux modèles économiques, à l’image du Value Best Healthcare ou de l’achat en coût complet. « Nous avons la capacité de fournir à tous les établissements de santé l’ensemble des services dont ils ont besoin », a résumé Pierre Lebon.

A ses côtés, Marie Le Guyader-Desprées, directrice chargée du développement du secteur médico-social, Fleur Le Logeais, responsable des programmes d’innovation et Louis Potel, responsable du pôle international, ont animé deux ateliers et répondu aux nombreuses interrogations des représentants des fournisseurs danois : quelles étaient les méthodes d’achat du Resah, de quelle manière répondre à ses appels d’offres et figurer au catalogue de la centrale ou encore comment l’adéquation de l’offre au besoin était assurée grâce à un réseau de correspondants régionaux… Le rendez-vous a été aussi l’opportunité pour le Resah d’échanger avec des fabricants de solutions innovantes danoises, aussi bien dans le traitement des allergies respiratoires sévères, des solutions auditives, des lits médicalisés, des équipements hôteliers adaptés aux personnes âgées que des énergies vertes.